Implanté en plein Sydney, à quelques kilomètres au sud du célèbre opéra, cet ensemble architectural composé d’appartements et de commerces vient d’être finalisé. « One Central Park » – c’est son nom – a été pensé par l’architecte français Jean Nouvel, en collaboration avec les architectes australiens de l’agence PTW. Patrick Blanc, le botaniste français ayant notamment conçu la façade végétale du musée du Quai Branly, a de son côté signé les jardins verticaux. Ils sont répartis sur deux immeubles, l’un faisant plus de 100 mètres de haut, l’autre 60 mètres… Si l’on additionne les deux tours, cela fait donc de cet espace le plus grand jardin vertical de la planète. 250 espèces différentes de plantes, plus de 1 000 m2 de végétation au total…

 

Le site lors de sa construction. (Photo : « One Central Park ») 

 

Les habitants vivent dans un véritable parc suspendu confirmant, une fois de plus, que le bâtiment, le verre, et la nature, peuvent cohabiter en totale harmonie. Les lumières, elles, ont été imaginées par l’artiste breton Yann Kersalé (originaire du Finistère), avec un système de panneaux réfléchissants. La nuit, des LED éclairent le bâtiment, donnant au « One Central Park » une dimension assez magique. Écologique, même, sachant que sur le toit, des panneaux solaires géants ont été installés.

Un jardin privé au 28e étage !

Les heureux propriétaires de ces appartements (600 logements) ne seront pas à plaindre. Particulièrement ceux des trente-huit « penthouse » (appartement de luxe). Pour eux : un jardin privé situé au 28e étage, avec une vue splendide, mais surtout une cuisine ouverte et une piscine privée. Le plus intrigant, sans doute, dans ce complexe localisé sur des sites d’anciennes brasseries, se trouve dans cette plateforme qui scintille au-dessus du vide entre les deux tours. Finaliste du célèbre International Highrise Award 2014 (un prix d’architecture récompensant le gratte-ciel le plus innovateur), le « One Central Park » n’a été devancé que par deux tours de Milan conçues dans le même esprit, où les balcons de chaque façade abritent une véritable forêt d’arbres et d’arbustes.

 

Plus de deux cents espèces de plantes ont été sélectionnées pour faire partie du mur vertical. (Photo : « One Central Park ») 

 

 

Une plateforme qui scintille en dessous a été conçue entre les deux bâtiments. (Photo : « One Central Park ») 

 

 

Au 28e étage, un jardin privatif a été dessiné. Au fond, une piscine a été installée. (Photo : « One Central Park ») 

 

 

Le parc du 28e étage. Admirez la vue… (Photo : « One Central Park ») 

 

 

L’entrée du building. Au rez-de-chaussée se trouvent des boutiques. (Photo : « One Central Park ») 

 

 

De nuit, le bâtiment est éclairé par des LED. (Photo : « One Central Park »)